Quelles sont les spécificités de l’achat d’un véhicule pour une entreprise ?

En France, l’achat de voitures de société a le vent en poupe actuellement sur le marché de l’automobile. Selon une étude réalisée il y a quelques mois, ce marché est au cœur d’une progression d’environ 2,1 %, soit plus de 80 000 immatriculations. Ces données sont la preuve du grand engouement que suscite l’investissement dans l’achat de véhicules de société chez de nombreux entrepreneurs. Mais ce marché requiert des spécificités que vous allez découvrir dans cet article.

Les possibilités pour acheter un véhicule de société

Il existe plusieurs manières traditionnelles d’acheter des véhicules de société, dont l’achat auprès d’un particulier, d’un mandataire automobile ou encore grâce à une offre globale d’un concessionnaire. Lire les détails ici - même. Mais outre cela, vous avez une autre possibilité de vous procurer une voiture à visée professionnelle. Le leasing (LOA), puisque c’est de ça qu’il s’agit, est une méthode qui vise à louer un véhicule à un tarif préférentiel pendant au moins 2 ans. À la fin de son contrat qui peut aller jusqu’à cinq ans, vous avez la possibilité d’acheter la voiture avec un prix fixé à la signature. Le leasing peut être proposé par des prestataires qui cherchent un véhicule en location en tant que PME ou TPE.

Des règles liées à l’achat d’un véhicule pour une société

Nombreuses sont les règles et dispositions qui régularisent l’achat d’un véhicule pour une entreprise. Celles-ci varient en fonction du véhicule, selon qu’il est particulier ou utilitaire. Pour un véhicule particulier : la déduction fiscale des voitures polluantes est comprise entre 18 300 € et 9 000 €. L’ensemble des dépenses relatives à l’utilisation de la voiture est déductible du résultat (essence, assurance, entretien, etc.). Pour les véhicules utilitaires : il y a une prise en charge de 100 % de la déduction fiscale des amortissements. La totalité des dépenses générées par l’utilisation du véhicule est déductible du résultat.